Le VÉLO "MILITAIRE"

Plusieurs ignorent, notamment en Amérique du nord, que certaines forces armées ont déjà eu des régiments CYCLISTES, et cela ne date pas d'une époque si lointaine.

Pensons par notamment à la Suisse.

 

 


(vélo de l'armée suisse)

Au début des années 1900.

En effet, la Suisse a maintenu un régiment CYCLISTE de quelques 3000 hommes, cela jusqu'en 2003 semble-t-il.
Il s'agissait du dernier régiment cycliste, d'une armée moderne, au Monde.

Il va sans dire que leurs vélos n'avait rien à voir avec les machines "high tech" du Tourde France, et avec les rutilants vélos à "double suspension" de downhill dévalant les montagnes aujourd'hui.


Un régiment cycliste suisse au début des années 1900.


Il s'agissait de vélos robustes, solides, efficaces et pratiques. Ils pouvaient résister aux pires conditions, et pouvaient porter de lourdes charges, même un canon anti-char de 90 kgs. (ci haut, un modèle 1937)

 


Une troupe d'élite suisse.

Il va sans dire que le vélo, comme mode de transport militaire, avait des avantages certains. Il permettait au soldat de se déplacer plus vite qu'à pieds, de parcourir des dizaines de kilomètres par jour, de transporter plus d'équipement ou matériel. Le vélo passait aussi relativement moins apperçu qu'un véhicule motorisé, pouvait se faufiler dans des passages étroits ou des sentiers. Enfin bref, le vélo a constitué un véhicule utile et efficace pour nombres de soldats.


GIs américains à vélo au Vietnam, vers 1970.

 


Bataillon du 25iène d'infentrie américaine, cers 1866 et 1867.

retour à page ACCUEIL



 
© 2015-2004 docvelo.com
 

retour à Accueil DocVélo